Sierra Morena

Guadalquivir

Bétiques

Littoral

Mer

Sierra Morena

Huelva, Séville, Cordoue, Jaen – Moyennes montagnes granitiques boisées et dépeuplées, refuge de la grande faune sauvage.

Au nord, se situe la Sierra Morena, une chaîne de montages hercyniennes, c’est à dire ancienne, granitique, érodée et de peu d’altitude, un Massif Central ou des Monts d’Arrée méditerranéens en quelque sorte. Des terrains pauvres, aux sols généralement rachitiques et aux rendements agricoles maigres ont forcé l’ingéniosité humaine qui a développé une culture agro-sylvo-pastorale et un écosystème typiquement ibérique : la déhésa. 

Sierra Morena possède une densité d’habitants inférieure à celle de la Laponie.

Vallée du fleuve Guadalquivir

Huelva, Séville, Cordoue, Jaen – Colonne vertébrale de l’Andalousie dédiée à l’agriculture intensive et aux espèces steppiques.

Au centre, la dépression de la Vallée du Guadalquivir, est une grande plaine agricole extrêmement fertile au relief monotone dédiée à l’agriculture intensive. Cette zone est un ancien bras de mer dont les terrains sont constitués d’un substrat de roches meubles et facilement cultivables. Le Guadalquivir, principale voie de communication de la région pendant des siècles est le siège des grandes villes Séville et Cordoue. Le fleuve se jette dans l’Océan Atlantique au sud de Séville. 

PLUS D'INFOS: Cordoue et le Guadalquivir (VIIIe-XIIIe siècles)

La vallée du Guadalquivir est l’une des régions agricoles les plus intensives d’Europe, avec jusqu’à trois récoltes annuelles possibles.

Cordillère Bétique

Malaga, Cordoue, Grenade, Jaen, Almeria – Montagnes calcaires escarpées et peuplées de flore et faune endémiques.

Au sud, les Sierras Béticas, la Cordillère Bétique, longue de plus de 800 km qui s’étend depuis le Détroit de Gibraltar jusqu’à Majorque (!). C’est une chaîne de montagnes jeunes qui naît avec le plissement alpin, quand la plaque Afrique rencontre la plaque Europe. Les roches principalement calcaires forment un relief karstique, aigu, avec des grandes falaises. La Sierra Nevada domine la Cordillère Bétique avec 20 sommets aux roches métamorphiques qui culminent à plus de 3000 mètres d’altitude. 

montagne bétique, sierra Tejeda, Malaga

Les montagnes bétiques sont abruptes et forment une île biogéographique favorables à l’existence d’espèces endémiques.

Le littoral

Huelva, Malaga, Grenade, Almeria – Une côte méditerranéenne au meilleur climat en Europe et riche biodiversité.

La côte, zone de friction entre terre et mer, s’étire sur près de 1 000 km en Andalousie. La côte atlantique s’organise autour de l’estuaire du Guadalquivir avec de longs cordons et flèches marines dunaires. La côte méditerranéenne est bordée de montagnes et se caractérise par des plages étroites et de faible envergure, parfois cachées et pittoresques, ou massifiées et urbanisées.

phare de Trafalgar

Le phare de Trafalgar rappelle l’histoire des invasions et l’importance de la défense des côtes tout au long de l’histoire ibérique.

La mer

Huelva, Malaga, Grenade, Almeria – Océan Atlantique et Mer Méditerranée: pêcheries et cétacés.

La Mer d’Alboran est l’étendue de mer Méditerranée entre l’Andalousie et le Maghreb et dominée à l’ouest par le Détroit de Gibraltar. Son origine provient de la « cascade atlantique » qui rompit brutalement le pont de terre entre les deux continents. Ses fonds sous-marins en témoignent. A l’heure actuelle, des forts courants marins échangent des eaux à salinité, température et densité différentes dans les deux sens entre Océan Atlantique et Mer Méditerranée. La profondeur moyenne est de 1 000 mètres, descendant jusqu’à 2 200 m, ce qui crée des mouvements ascendants riches en nutriments propices à créer des eaux « poissonneuses ». 

La civilisation s’est historiquement développée auprès de la mer et de l’océan.

Notons que du point de vue géologique et biogéographique, le nord du Maghreb s’apparente énormément à notre belle Andalousie.