Les cultures agricoles en Andalousie (agroécosystèmes)

Habitats créés par l’homme qui peuvent accueillir une riche biodiversité, en particulier dans les pseudosteppes.

Les cultures agricoles en Andalousie peuvent être classifiées d’une part en plantations pérennes d’arbres fruitiers et d’autre part en cultures herbacées annuelles. L’agriculture affecte grandement la biodiversité: positivement dans le cas de culture traditionnelle sur de petites parcelles ou très négativement dans les monocultures industrielles de l’agriculture qualifiée de conventionnelle.

Cultures pérennes: arbres fruitiers

Les arbres fruitiers les plus abondants d’Andalousie sont typiques du climat méditerranéen.

  • Olivier (Olea europaea)
  • Amandier (Prunus amygdaloides)
  • Agrumes (Citrus spec.)
  • Vigne (Vitis vinifera)
  • Avocats (Persea americana), mangues (Mangifera indica) et autres fruits tropicaux
  • Châtaignier (Castanea sativa).

La floraison des arbres fruitiers, spectaculaire par sa phénologie prolongée tout au long de l’année.

Le Châtaignier, au feuillage caduque, préfère les montagnes les plus humides et non calcaires. De très vieux arbres.

Les amandiers fleurissent en janvier ou février et constituent une importante source hivernale de nectar pour les hyménoptères et les papillons.

Quant aux vignobles, les plus remarquables abritent de petites populations d’agrobates roux (Cercotrichas galactotes).

Oliviers écologiques dans la serrania de Ronda

Oliviers de production écologique tapissés d’oxalis petite oseille (Oxalis acetosella), une vivace particulièrement envahissante sur les sols agricoles remués : un dense couvre sol de fleurs jaunes très décoratif pendant l’hiver.

châtaigniers, forêt de cuivre, Castanea sativa

Feuilage doré des châtaigniers (Castanea sativa). L’un des biotopes les plus favorables aux oiseaux forestiers en Andalousie.

Cultures agricoles en Andalousie favorables aux oiseaux steppiques

Cultures agricoles en Andalousie: de grands champs de céréales constituent un écosystème favorable aux populations d’oiseaux steppiques, parmi les plus menacés de l’ornithofaune européenne.

champs et prairies verts au printemps

A la fin de l’hiver, les champs et prairies sont intensément verts… spectacle aussi éphémère qu’attractif pour les habitants de la région la plus aride d’Europe.

Cultures annuelles: céréales et autres herbacées

  • Blé (Triticum spec.)
  • Tournesol (Helianthus annuus)
  • Coton (Gossypium spec.)
  • Riz (Oryza sativa)

Principalement des céréales (graminées). Les récoltes et rotations des cultures maintiennent une végétation simplifiée composée de strates herbacées comparable dans une certaine mesure aux grandes plaines d’Asie. Ces pseudo-steppes agricoles sont très favorables aux oiseaux steppiques: grande outarde (Otis tarda), outarde canepetière (Tetrax tetrax), vanneau huppé (Vanellus vanellus), etc.

Citons pour finir les rizières de Séville, inondées en automne pour leur mise en culture et qui accueillent de grandes bandes d’oiseaux aquatiques, mouettes et échassiers.

 

Une des belles découvertes de mon étape à Cordoue: la localisation d’une population assez dense d’Agrobates roux dans la campagne près de Fernán Núñez. Cette espèce insectivore peu farouche devient excessivement rare.

Florent Prunier

G3-Guides