L’Homme et la Terre

El Hombre y la Tierra: la série légendaire et pionnière réalisée par Félix Rodríguez de La Fuente, produite par RTVE entre 1974 et 1980, et comprenant 124 épisodes, la plupart tournés en Espagne. Des épisodes mémorables ont été enregistrés à Doñana et Cazorla. Ces documentaires ont eu un impact massif sur la société espagnole et le mouvement conservationiste. La série complète est disponible en YT… et toujours intéressante, ne serait-ce que pour le générique véritablement emblématique.

Doñana

Doñana, une oasis pour l’Europe (1998), disponible en anglais et en espagnol. La page de Planetdoc. Une bonne description de « l’un des parcs les plus importants d’Europe ».

WildMed

WildMed, el último bosque mediterráneo. Documentaire de 2014, distribué et vu au cinéma! dirigé par Arturo Menor et devenu tout un classique du genre.  Excellent documentaire très bien filmé, à la fois épique et didactique. et qui incorpore des images d’invertébrés plutôt rares. Plus de clips sur la page du réalisateur.

Spring: the Return of Life

Très beau documentaire de 2014 distribué intégralement sur la chaîne YT The Secrets of Nature.

Guadalquivir

Documentaire espagnol de 2013, dirigé par Joaquín Gutiérrez Acha. Spectaculaire documentaire-fiction distribué au cinéma -ce qui est rare, tout de même- que j’avais vu à l’époque dans les salles obscures. Le film montre des scènes de vie sauvage d’Andalousie en narrant les aventures d’un renard qui parcourt tout le fleuve depuis la naissance du Guadalquivir dans les montagnes près de Cazorla jusqu’à son embouchûre à Doñana. Les images sont superbes et attrayantes… malheureusement, l’histoire est décousue, mais surtout les textes et la narration en V.O. sont horripilants. Le film laisse à la fin un goût amer et de vacuité. Mérite quand même le détour pour la photograpie et pratiquer de l’espagnol. Spin-off de RTVE.

Dehesa

Documentaire espagnol de 2020, dirigé par Joaquín Gutiérrez Acha. Le précédent film m’avait fait l’effet d’un répulsif et la scène du gland qui tombe était déjà presente dans WildMed… Mais, gageons que les images soient de nouveau spectaculaires… À voir, donc. De nouveau la B.O. nous donne l’envie de prendre les jumelles et sortir sur le terrain.