Sierra Bermeja, site naturel classé

MALAGA – Le plus important massif rocheux de péridotite en Europe.

Abies pinsapo Andalousie
Gyps fulvus Serranía de Ronda
Drosophylum lusitanica Sierra Bermeja
Pyronia bathseba Málaga

Peridotites et serpentines

Pins maritimes

Pinsapos

Grenats et pseudo-diamants

Vues sur Méditerranée

Sierra Bermeja (Djebel Al Hamra), la Montagne Vermillon, d’après la coloration du substrat rocheux, est l’arrière-pays de la Costa del Sol entre Manilva à l’ouest, Estepona au centre, et Marbella à l’est. Ce territoire accidenté et inhabité s’étend entre les villages de Casares et Istán et regroupe plusieurs sierras: Los Reales, Anícola, Palmitera, Apretaderas et Sierra Real. La Sierra couvre une surface totale de 30 000 ha (300 km²) protégée par plusieurs figures de protection et sujet d’un projet de déclaration de parc national. Elle culmine à 1 508 mètres au Pico Abanto, localité quasi anonyme éclipsée par El Torrecilla, son voisin d’à peine cinq kilomètres de distance et sommet incontesté de la Sierra de Las Nieves.

Les roches de Sierra Bermeja possèdent une extraordinaire singularité. Il s’agit d’un affleurement de roches ultramafiques, des péridotites et des serpentines (issues de l’altération de péridotite) qui représentent moins de 1% de la surface terrestre et dont la géochimie inhabituelle convertit en haut lieu mondial de la biodiversité.

Dans quelles étranges circonstances a pu surgir des profondeurs une portion de manteau supérieur (voir note)? Comme par un jeu de ballet, abduction et subduction, des plaques continentales d’Europe, d’Afrique et de la micro-plaque d’Alborán. Cette mécanique coïncide avec la naissance de la chaîne alpine.

La couleur rouge provient de l’oxyde du fer produit de l’altération de la péridotite exposée aux agents atmosphériques. Les sols manquent d’éléments pédogénétiques essentiels : Ca, K et P mais sont riches en métaux lourds, Nickel et Aluminium… autant dire qu’ils sont peu fertiles !  

Espace Naturel Sierra Bermeja, Los Reales de Sierra Bermeja, Malaga, Peridotite

Prise de vue depuis la Vallée du Genal sur la plus singulière des élévations de Sierra Bermeja: Los Reales (1 443 m). La montagne isole les villages de montagne, pourtant à moins de 20 kilomètres de la ville côtière de Estepona.

Roche péridotite, Sierra Bermeja

L’action de l’eau altère la roche péridotite, oxyde les minéraux de fer et lui confère sa couleur rouge caractéristique.

pinsapos dans la sierra bermeja

Les conditions climatiques humides du versant nord de Los Reales contrastent avec l’aridité des environs et favorisent la présence d’une forêt relictuelle de sapins d’Espagne, les pinsapos.

Gibraltar, Djebel Musa, Détroit

Les sierras littorales de laprovince de Malaga offrent des vues des plus attractives à mesure que l’on s’aproche de Gibraltar.

Le sommet le plus iconique n’est autre que Los Reales de Sierra Bermeja (1 449 mètres), relief imposant situé à 8 kilomètres à peine du littoral, revêtu de conifères et souvent couvert d’une casquette nuageuse, dont la brume apporte humidité et précipitations élevées. Une forêt de pinsapos (Abies pinsapo), la première visitée par le célèbre botaniste Edmond Boissier, couvre la partie septentrionale du sommet, remplacée à moindre altitude par une grande et forêt autochtone de pins maritimes (Pinus pinaster), dont la continuité a été établi depuis plus de 10 000 ans.

Dans quelques ruisseaux, on peut trouver des péridotites enchâssées de jolis petits grenats et des pseudomorphes de diamants (sans valeur commerciale). 

La combinaison de péridotites, de climat méditerranéen, de forêts relictuelles de conifères est unique au monde. Ajoutez-y de superbes panoramas sur l’Afrique, Gibraltar, les sierras littorales et la mer, et vous aurez une excursion inoubliable. 

Une formidable opportunité pour découvrir la nature en Andalousie: le séjour découverte de la province de Malaga. Ou laissez-vous tenter par une excursion à la journée.

Note. Rappelons que la structure interne de la Terre est constituée de plusieurs couches aux densités et compositions chimiques hétérogènes : le noyau, le manteau et la croûte terrestre. Le noyau interne est dense, liquide et métallique. Le manteau est un matériel basique riches en olivine et pyroxène (fer et magnésium). Quant à l’écorce terrestre, on peut différencier l’écorce continentale (de 15 à 80 kilomètres de profondeur), composée de roches granitoïdes acides riches en silice, et l’écorce terrestre océanique (5 à 7 km) constituée de basaltes et basique. Pour compliquer l’affaire, notons que l’enveloppe rigide de la surface terrestre divisée en plaques tectoniques et dont les mouvements donnent naissance aux continents se dénomment la lithosphère (« boule de pierre »). Elle comprend l’écorce terrestre ainsi que la partie externe du manteau : le manteau supérieur, dont les roches, les péridotites, sont riches en olivine, magnésium et fer (ultramafiques) et très pauvres en silice (moins de 45 % de leur masse).

 

RÉSRVE NATURELLE Sierra Bermeja

MALAGA

Sierra Bermeja (Djebel Al Hamra), la Montagne Vermillon, d’après la coloration du substrat rocheux, est l’arrière-pays de la Costa del Sol entre Manilva à l’ouest, Estepona au centre, et Marbella à l’est. Ce territoire accidenté et inhabité s’étend entre les villages de Casares et Istán et regroupe plusieurs sierras: Los Reales, Anícola, Palmitera, Apretaderas et Sierra Real. La Sierra couvre une surface totale de 30 000 ha (300 km²) protégée par plusieurs figures de protection et sujet d’un projet de déclaration de parc national. Elle culmine à 1 508 mètres au Pico Abanto, localité quasi anonyme éclipsée par El Torrecilla, son voisin d’à peine cinq kilomètres de distance et sommet incontesté de la Sierra de Las Nieves.

Les roches de Sierra Bermeja possèdent une extraordinaire singularité. Il s’agit d’un affleurement de roches ultramafiques, des péridotites et des serpentines (issues de l’altération de péridotite) qui représentent moins de 1% de la surface terrestre et dont la géochimie inhabituelle convertit en haut lieu mondial de la biodiversité.

Dans quelles étranges circonstances a pu surgir des profondeurs une portion de manteau supérieur (voir note)? Comme par un jeu de ballet, abduction et subduction, des plaques continentales d’Europe, d’Afrique et de la micro-plaque d’Alborán. Cette mécanique coïncide avec la naissance de la chaîne alpine.

La couleur rouge provient de l’oxyde du fer produit de l’altération de la péridotite exposée aux agents atmosphériques. Les sols manquent d’éléments pédogénétiques essentiels : Ca, K et P mais sont riche en métaux lourds, Nickel et Aluminium… autant dire qu’ils sont peu fertiles !  

Le sommet le plus iconique n’est autre que Los Reales de Sierra Bermeja (1 449 mètres), relief imposant situé à 8 kilomètres à peine du littoral, revêtu de conifères et souvent couvert d’une casquette nuageuse, dont la brume apporte humidité et précipitations élevées. Une forêt de pinsapos (Abies pinsapo), la première visitée par le célèbre botaniste Edmond Boissier, couvre la partie septentrionale du sommet, remplacée à moindre altitude par une grande et forêt autochtone de pins maritimes (Pinus pinaster), dont la continuité a été établi depuis plus de 10 000 ans.

Dans quelques ruisseaux, on peut trouver des péridotites enchâssées de jolis petits grenats et des pseudomorphes de diamants (sans valeur commerciale). 

La combinaison de péridotites, de climat méditerranéen, de forêts relictuelles de conifères est unique au monde. Ajoutez-y de superbes panoramas sur l’Afrique, Gibraltar, les sierras littorales et la mer, et vous aurez une excursion inoubliable. 

Une formidable opportunité pour découvrir la nature en Andalousie: le séjour découverte de la province de Malaga. Ou laissez-vous tenter par une excursion à la journée.