Parc National Sierra de las Nieves

MALAGA – Enfin un parc national dans les montagnes d’Andalousie Occidentale, ‘hotspot’ de diversité végétale.

Hipparchia fidia Andalousie
Scilla peruviana Serranía de Ronda
emberiza cia Malaga
Abies pinsapo Sierra de Las Nieves

Montagne méditerranéenne

Roches calcaires

Rares sapins ‘Pinsapos’

Déhésa d’altitude

Panoramas, randonnées

Sierra de Las Nieves, montagne de la province de Málaga, domine l’arrière-pays de la Costa del Sol et Sierra Bermeja. Son sommet de 1 919 mètres d’altitude, le Pico Torrecilla, est le point culminant de la Cordillère Bétique Occidentale. Ce territoire d’accès laborieux forme un triangle entre Ronda (Nord Ouest), Marbella (Sud) et Yunquera (Est). La montagne donne également son nom à un parc naturel et à un canton.

Comme son nom l’indique, Sierra de Las Nieves est la montagne sœur de Sierra Nevada, qui se couvre de neige et de givre, et blanchit en hiver, mais aussi la montagne blanche des calcaires qui donnent naissance à de superbes petites rivières : Río Guadalevin, Río Grande, Río Génal, Río Turón et Río Verde. Cette roche mère favorise la genèse de formations karstiques, des falaises comme le Tajo de la Caína et des cavités telle la Sima GEM (-1 022 mètres), le puits le plus profond d’Andalousie.

En altitude, au-dessus des forêts de chênes verts (Quercus ilex rotundifolia) et des pinèdes (Pinus spp), se love sur la face nord une forêt extraordinaire de sapins d’Espagne (Abies pinsapo), aux exemplaires massifs en forme de candélabre (Pinsapo de La Escalereta). Encore plus en hauteur, une autre surprise: une véritable déhésa de chênes de Boissier (Quercus alpestris) qui s’étend sur des dizaines d’hectares et laisse finalement place à un écosystème de haute montagne très particulier d’arbustes en forme de coussinets.

Sierra de las Nieves, montagne méditerranéenne, randonnée dans la Sierra de Tolox, Torrecilla, Puerto de Los Pilones

L’ascension du Pico Torrecilla traverse les différents types de végétation de la haute montagne méditerranéenne.

Erinacea anthyllis, végétation de haute montagne, coussin de religieuse, siège de berger

Le curieux genêt bleu (Erinacea anthyllis) reçoit des noms aussi évocateurs que … coussin de nonne, siège de berger ou “cambron”.

Quercus alpestris, chêne de Boissier, chêne de las nieves, Serranía  de  Ronda

La distribution du chêne de Boissier (Quercus alpestris) est limitée aux hautes montagnes calcaires de la Serranía de Ronda, entre 1600 et 1800 m.

Abies pinsapo, eau, humidité, Andalousie, Sierra de las Nieves

Les sapins d’Espagne (Abies pinsapo) nécessitent des conditions d’humidité élevées présentes en situation ombragée dans les montagnes andalouses.

Le Parc Naturel est un point chaud de diversité (“hotspot”) botanique dans le bassin méditerranéen avec environ 1 300 espèces inventoriées.

En altitude s’étend une vaste zone de pâturage partagée et publique, dont la nouvelle vocation est la protection de la montagne méditerranéenne

Jusqu’à il y a peu, l’inconscient collectif reléguait Sierra de Las Nieves à un parc de seconde catégorie (voir note). Cette perception a bien changé grâce à la requalification du modeste Parc Naturel en flamboyant Parc National, le 16ème de l’état espagnol, dans  Le respect de critères scientifiques et techniques très exigeants. Fait le plus intéressant, peut-être, cette initiative fut portée par les habitants, nottament dans le but d’inverser une tendance démographique négative et de favoriser des investissements locaux.

Los Quejigales est un point de départ idéal pour réaliser une excursion inoubliable. C’est également une étape d’un merveilleux Trek de la Serranía de Ronda. 

Note. Sierra de Las Nieves était une montagne peu connue. Sa superficie à peine supérieure à 20 000 ha (200 km2) est modeste en comparaison des autres parcs naturels d’Andalousie. La déclaration du parc fut initialement motivée pour ses richesses floristique et géomorphologique, thématiques moins “vendeuses” que celles des vertébrés. Par ailleurs, la forêt de Pinsapos la plus célèbre d’Andalousie se trouve en fait dans la Sierra de Grazalema, qui l’a longtemps “éclipsé”. Dans la même veine, le sommet de la province de Málaga (La Maroma) culmine à plus de 2 000 mètres, et “rapetisse” notre pic. On peut évoquer également le toponyme, plutôt récent, puisque ce territoire était essentiellement associé à la Serranía de Ronda. D’ailleurs notons que les parcs naturels andalous portent généralement le patronyme d’une petite ville qui focalise l’attention et la promotion (Cazorla, Grazalema, etc). En définitive, un nom jeune, qui n’a pas bénéficié de promotion active jusqu’il y a peu, l’industrie touristique s’étant focalisée sur le littoral (qu’elle a “croqué”), tandis que les territoires intérieurs ont été délaissés et souffrent de la perte de population.

Parc National Sierra de las Nieves

MALAGA

Randonnée dans la Sierra de Tolox, Torrecilla, Puerto de Los Pilones

Sierra de Las Nieves, montagne de la province de Málaga, domine l’arrière-pays de la Costa del Sol et Sierra Bermeja. Son sommet de 1 919 mètres d’altitude, le Pico Torrecilla, est le point culminant de la Cordillère Bétique Occidentale. Ce territoire d’accès laborieux forme un triangle entre Ronda (Nord Ouest), Marbella (Sud) et Yunquera (Est). La montagne donne également son nom à un parc naturel et à un canton.

Erinacea anthyllis, coussin de religieuse, siège de berger

Comme son nom l’indique, Sierra de Las Nieves est la montagne sœur de Sierra Nevada, qui se couvre de neige et de givre, et blanchit en hiver, mais aussi la montagne blanche des calcaires qui donnent naissance à de superbes petites rivières : Río Guadalevin, Río Grande, Río Génal, Río Turón et Río Verde. Cette roche mère favorise la genèse de formations karstiques, des falaises comme le Tajo de la Caína et des cavités telle la Sima GEM (-1 022 mètres), le puits le plus profond d’Andalousie.

Quercus alpestris, chêne de Boissier, chêne de las nieves, Serranía  de  Ronda

En altitude, au-dessus des forêts de chênes verts (Quercus ilex rotundifolia) et des pinèdes (Pinus spp), se love sur la face nord une forêt extraordinaire de sapins d’Espagne (Abies pinsapo), aux exemplaires massifs en forme de candélabre (Pinsapo de La Escalereta). Encore plus en hauteur, une autre surprise: une véritable déhésa de chênes de Boissier (Quercus alpestris) qui s’étend sur des dizaines d’hectares et laisse finalement place à un écosystème de haute montagne très particulier d’arbustes en forme de coussinets.

Abies pinsapo, eau, humidité, Andalousie

Le Parc Naturel est un point chaud de diversité (“hotspot”) botanique dans le bassin méditerranéen avec environ 1 300 espèces inventoriées.

En altitude s’étend une vaste zone de pâturage partagée et publique, dont la nouvelle vocation est la protection de la montagne méditerranéenne

Jusqu’à il y a peu, l’inconscient collectif reléguait Sierra de Las Nieves à un parc de seconde catégorie (voir note). Cette perception a bien changé grâce à la requalification du modeste Parc Naturel en flamboyant Parc National, le 16ème de l’état espagnol, dans  Le respect de critères scientifiques et techniques très exigeants. Fait le plus intéressant, peut-être, cette initiative fut portée par les habitants, notamment dans le but d’inverser une tendance démographique négative et de favoriser des investissements locaux.

Los Quejigales est un point de départ idéal pour réaliser une excursion inoubliable. C’est également une étape d’un merveilleux Trek de la Serranía de Ronda.