Torcal d’Antequera, site naturel classé

MALAGA – L’un des plus prestigieux reliefs karstiques en Europe, sierra qui ne lasse de surprendre le voyageur.

Capra pyrenaica Andalousie
Monticola solitarius Málaga
Ophrys lutea Torcal de Antequera
Emberiza cirlus Málaga

Le Torcal de Antequera, situé au carrefour des routes reliant Séville – Grenade et Cordoue – Malaga, est un site classé, d’une superficie de 1 171 ha (11,7 km²). Célèbre pour sa géologie, il appartient à un groupe de montagnes moyennes d’origine calcaire, qui relie les montagnes bétiques occidentales (Grazalema, Jaraestepar, Sierra de las Nieves) aux orientales (Sierra Gorda, Sierra Almijara, etc.). La dépression d’Antequera annonce celle du Guadalquivir.

Le Torcal est l’une des formations karstiques les plus célèbres d’Europe en raison de ses reliefs majestueux, érodés et ruiniformes qui forment un dédale de pierres aux formes étranges. Un paysage inoubliable qui transporte les visiteurs loin de leur vie quotidienne et évoque une nature primitive et ancienne: sans aucun doute le plus zen des paysages andalous.

Cette formation rocheuse extraordinaire est le résultat d’une histoire géologique longue et complexe. Le Torcal est un véritable livre ouvert qui nous raconte l’histoire de la Terre dans laquelle se succèdent des épisodes de sédimentation marine, de transformation de substrats calcaires, de plissement alpin et de soulèvement de reliefs, suivis de fractures et l’érosion révèle enfin des formes karstiques telles qu’elles sont connues aujourd’hui… et qui continuent de changer petit à petit.

Torcal d'Antequera

Karst du Torcal d’Antequera, aux reliefs particulièrement ‘graphiques’.

Fossile, Ammonite, Torcal de Antequera

Empreinte d’ammonite. Cet ancien groupe de mollusques céphalopodes a succombé à l’extinction massive du Crétacé-Paléocène (66 M°).

Torcal de Antequera, Malaga

Les formes rondes et verdoyantes des aubépines (Crataegus monogyna) contrastent fortement avec les strates rocheuses horizontales du karst.

Bouquetin d'Espagne (Capra pyrenaica)

Le mâle du bouquetin d’Espagne (Capra pyrenaica) exhibe de fortes cornes qui servent dans les combats rituels et marquent son statut de dominance.

Le Torcal est le pays des “torcas”, terme qui désigne les dépressions circulaires caractéristiques de l’érosion des roches calcaires dans un contexte karstique. Par exemple, les Torcas de los Palancares sont célèbres dans la Serranía de Cuenca, également connue sous le nom de dolines (voir note). Paradoxes d’Andalousie, une “torca” est une dépression, El Torcal est une chaîne de montagnes!

L’intérêt de ces formations rocheuses ne doit pas éclipser la faune et la flore sauvages. Les formes rondes et vertes des aubépines (Crataegus monogyna) contrastent fortement avec les strates de roches. Des prairies calcaires, riches d’une trentaine d’espèces d’orchidées, dont l’orchidée mâle (Orchis anthropophora), l’orchidée noire (Ophrys fusca) et l’orchidée jaune (Ophrys lutea). Parmi la faune, notons le bouquetin ibérique (Capra pyrenaica), relativement facile à observer localement.

La Sierra del Torcal de Antequera est la plus impressionnante et la plus connue des montagnes karstiques. Cependant, il en existe d’autres très intéressantes et moins connues dans la province de Malaga, comme Los Riscos de Cartajima dans la vallée du Genal et La Utrera de Casares sur la Costa del Sol.

Une formidable opportunité pour découvrir la nature en Andalousie: le séjour découverte de la province de Malaga. Ou laissez-vous tenter par une excursion à la journée.

Note. Les termes “dolina” et “karst” sont d’origine slave ; ce dernier étant un plateau calcaire situé en Slovénie.

 

Torcal de Antequera 

MALAGA

 

Le Torcal de Antequera, situé au carrefour des routes reliant Séville – Grenade et Cordoue – Malaga, est un site classé, d’une superficie de 1 171 ha (11,7 km²). Célèbre pour sa géologie, il appartient à un groupe de montagnes moyennes d’origine calcaire, qui relie les montagnes bétiques occidentales (Grazalema, Jaraestepar, Sierra de las Nieves) aux orientales (Sierra Gorda, Sierra Almijara, etc.). La dépression d’Antequera annonce celle du Guadalquivir.

Le Torcal est l’une des formations karstiques les plus célèbres d’Europe en raison de ses reliefs majestueux, érodés et ruiniformes qui forment un dédale de pierres aux formes étranges. Un paysage inoubliable qui transporte les visiteurs loin de leur vie quotidienne et évoque une nature primitive et ancienne: sans aucun doute le plus zen des paysages andalous.

Cette formation rocheuse extraordinaire est le résultat d’une histoire géologique longue et complexe. Le Torcal est un véritable livre ouvert qui nous raconte l’histoire de la Terre dans laquelle se succèdent des épisodes de sédimentation marine, de transformation de substrats calcaires, de plissement alpin et de soulèvement de reliefs, suivis de fractures et l’érosion révèle enfin des formes karstiques telles qu’elles sont connues aujourd’hui… et qui continuent de changer petit à petit.

Le Torcal est le pays des “torcas”, terme qui désigne les dépressions circulaires caractéristiques de l’érosion des roches calcaires dans un contexte karstique. Par exemple, les Torcas de los Palancares sont célèbres dans la Serranía de Cuenca, également connue sous le nom de dolinas (voir note). Paradoxes d’Andalousie, une “torca” est une dépression, El Torcal est une chaîne de montagnes!

L’intérêt de ces formations rocheuses ne doit pas éclipser la faune et la flore sauvages. Les formes rondes et vertes des aubépines (Crataegus monogyna) contrastent fortement avec les strates de roches. Des prairies calcaires, riches d’une trentaine d’espèces d’orchidées, dont l’orchidée mâle (Orchis anthropophora), l’orchidée noire (Ophrys fusca) et l’orchidée jaune (Ophrys lutea). Parmi la faune, notons le bouquetin ibérique (Capra pyrenaica), relativement facile à observer localement.

Bien que les formations rocheuses se distinguent dans ce paysage, la faune et la flore sauvages ne doivent pas être négligées. Les formes rondes et vertes des aubepine (Crataegus monogyna) contrastent fortement avec les couches de roches horizontales. Des prairies calcaires, riches d’une trentaine d’espèces d’orchidées, dont l’orchidée mâle (Orchis anthropophora), l’orchidée noire (Ophrys fusca) et l’orchidée jaune (Ophrys lutea). Parmi la faune, le bouquetin ibérique (Capra pyrenaica) se démarque et est relativement facile à voir localement.

La Sierra del Torcal de Antequera est la plus impressionnante et la plus connue des montagnes karstiques. Cependant, il en existe d’autres très intéressantes et moins connues dans la province de Malaga, comme Los Riscos de Cartajima dans la vallée du Genal et La Utrera de Casares sur la Costa del Sol.

Une formidable opportunité pour découvrir la nature en Andalousie: le séjour découverte de la province de Malaga. Ou laissez-vous tenter par une excursion à la journée.