Vallée du Génal, réseau Natura 2000

MALAGA – Un massif forestier isolé et méconnu, un terroir méditerranéen empli de ruralité et biodiversité.

Sylvia melanocephala Espagne
Trithemis kirbyi Málaga
Oenanthe leucura Valle del Genal
Salamandra salamandra longirostris Andalousie

La ‘forêt’ des forêts

Villages blancs

Couleurs d’automne

Libellules (odonates)

Karst

Cernée de montagnes légendaires et couverte de forêts centenaires, la Vallée du Génal est l’une des plus belles d’Andalousie. Elle est occupée par à peine 7 000 habitants dispersés dans une quinzaine de villages blancs, tous logés à flanc de coteaux, et traversée par deux routes de montagne : Ronda – Algésiras et Ronda – San Pedro. La vallée escarpée est “enveloppée” d’espaces naturels : Détroit de Gibraltar (SO), Los Alcornocales (O), Sierra de Grazalema (NO), les sierras de Ronda (N), Sierra de Las Nieves (NE), Sierra Bermeja (E), Sierra Crestellina (SE) et la Mer Méditerranée (S) et déjà les côtes de l’Afrique. Un incroyable panorama qui nous permet d’apprécier la Serranía de Ronda dans toute sa splendeur!

La vallée est bordée de montagnes; des crêtes rocheuses saillissent de toute part le long de la route; le magnifique Jaraestepar (1.427 mètres) est un dôme pelé, herbeux et caillouteux qui abrite un paysage karstique splendide Los Riscos de Cartajima.

Le Génal, l’une des dernières rivières sauvages d’Andalousie, a été sauvé d’un récent projet de barrage grâce à la mobilisation de ses habitants. Une rivière modeste… mais quel caractère ! La source à Igualeja a été déclaré Monument Naturel. En hiver, les pluies et les orages alimentent un ruisseau qui peut se transformer en un fleuve bouillant. Au printemps, l’eau riante accueille le peuple des libellules et des grenouilles. En été, le ruisseau s’étiole et offre un agréable refuge aux chaleurs méditerranéennes ; il s’assèche vers son embouchure et finit par se transformer en une petite plaine caillouteuse. En automne, les premières pluies ressuscitent la rivière, l’herbe fraîche repousse sur ses rives et les fruits d’automne peuvent être le prétexte de belles promenades.

maisons basses peintes à la chaux, rues étroites, flancs de montagne, villages blancs, architecture populaire andalouse, identité

Maisons basses autrefois peintes à la chaux, rues étroites de style médiéval et pentes abruptes qui trahissent une situation montagnarde… Voici les villages blancs, qui fascinent les voyageur et consacrent l’architecture populaire andalouse comme l’une de ses marques d’identité les plus fortes.

Rivière Genal, Forêt gallerie

Peu de rivières ibériques ont échappé à la fièvre des barrages. El Genal fait exception et accueille une biodiversité aussi rare que menacée.

Forêt, Genal, chêne-liège (Quercus suber), châtaignier (Castanea sativa), Vallée du Genal

Le chêne-liège (Quercus suber), au feuillage persistant, offre un paysage de printemps éternel et le châtaignier (Castanea sativa), avec son spectaculaire feuillage doré en automne, nous offre la “Forêt de Cuivre”.

Village blanc, Benarraba, vallée du Genal, église

En hiver, les nuages remontent depuis le fond froid et humide la vallée sur les pentes boisées et flirtent avec le village de Benarraba.

La forêt est dense et omniprésente dans la vallée. Le Génal, “une pépinière de forêts”, principalement une suberaie de chênes liège (Quercus suber), au feuillage persistant qui offre un paysage d’éternel printemps, et une châtaigneraie (Castanea sativa), au spectaculaire feuillage doré en automne (Forêt de cuivre). D’autres parcelles sont occupées par les pins parasol (Pinus pinea), chênes verts (Quercus rotundifolia) et chênes faginés (Quercus faginea). Sierra Bermeja est couverte de boisements naturels de pinsapos (Abies pinsapo) et de pins maritimes (Pinus pinaster). Quant aux rives du Génal, elles sont bordées de ripisylve; et les terres basses couvertes d’oliviers sauvages. Sans oublier les vergers d’oliviers, amandiers, orangers, cerisiers et autres fruitiers qui nous offrent le meilleur de la nature. Cette richesse trouve écho dans le nom donné par les arabes à la vallée, « Haraval », le jardin. 

Le ciel est parcouru par les vautours fauves (Gyps fulvus), et sur la végétation, abonde le petit peuple des insectes.

La vallée du Genal est méconnue et peu arpentée… On y respire la ruralité et la tradition, c’est le territoire authentique par excellence. Laissez-vous tenter par l’aventure.

Note. La Vallée du Génal est avant tout un territoire rural, peuplé de gens de la terre, qui connaissent les traditions, les cultures agricoles, les arbres et les petits troupeaux, et dont les ancêtres favorisèrent une polyculture de montagne. Les villages bâtis par les berbères d’Al-Andalus ont résisté au passage du temps. Leurs noms trahissent leur origine. Igualeja, Pujerra, Parauta, Cartajima, Júzcar, Faraján, Alpandeire (Haut Génal). Atajate, Benadalid, Benalauría, Algatocín, Benarrabá, Gaucín, Jubrique, Genalguacil (Bas Génal). Après la conquête chrétienne, la vie dans le paradis des maures « moriscos » devient plus difficile et des révoltes éclatent… en vain, l’issue fut la conversion ou l’exil.

Vallée du Génal Réseau Natura 2000

MALAGA

Cernée de montagnes légendaires et couverte de forêts centenaires, la Vallée du Génal est l’une des plus belles d’Andalousie. Elle est occupée par à peine 7 000 habitants dispersés dans une quinzaine de villages blancs, tous logés à flanc de coteaux, et traversée par deux routes de montagne : Ronda – Algésiras et Ronda – San Pedro. La vallée escarpée est “enveloppée” d’espaces naturels : Détroit de Gibraltar (SO), Los Alcornocales (O), Sierra de Grazalema (NO), les sierras de Ronda (N), Sierra de Las Nieves (NE), Sierra Bermeja (E), Sierra Crestellina (SE) et la Mer Méditerranée (S) et déjà les côtes de l’Afrique. Un incroyable panorama qui nous permet d’apprécier la Serranía de Ronda dans toute sa splendeur!

La vallée est bordée de montagnes; des crêtes rocheuses saillissent de toute part le long de la route; le magnifique Jaraestepar (1.427 mètres) est un dôme pelé, herbeux et caillouteux qui abrite un paysage karstique splendide Los Riscos de Cartajima.

Le Génal, l’une des dernières rivières sauvages d’Andalousie, a été sauvé d’un récent projet de barrage grâce à la mobilisation de ses habitants. Une rivière modeste… mais quel caractère ! La source à Igualeja a été déclaré Monument Naturel. En hiver, les pluies et les orages alimentent un ruisseau qui peut se transformer en un fleuve bouillant. Au printemps, l’eau riante accueille le peuple des libellules et des grenouilles. En été, le ruisseau s’étiole et offre un agréable refuge aux chaleurs méditerranéennes ; il s’assèche vers son embouchure et finit par se transformer en une petite plaine caillouteuse. En automne, les premières pluies ressuscitent la rivière, l’herbe fraîche repousse sur ses rives et les fruits d’automne peuvent être le prétexte de belles promenades.

Le Génal est l’une des dernières rivières sauvages d’Andalousie et a été sauvée d’un récent projet de barrage grâce à l’union des habitants de la vallée. Sa source à Igualjea a été déclaré Monument Naturel. Le Génal, une rivière modeste, de courte longitude et peu profonde… mais quel caractère ! En hiver, les pluies et les orages alimentent un ruisseau qui se transforme en fleuve bouillant. Au printemps, l’eau coule riante et accueille le peuple des libellules et des grenouilles. En été, le ruisseau s’étiole et offre un agréable refuge aux chaleurs méditerranéennes ; il s’assèche vers son embouchure et forme une petite plaine caillouteuse. En automne, les premières pluies ressuscitent la rivière, l’herbe fraîche pousse sur ses rives et les fruits d’automne sont le prétexte de belles promenades.

La forêt est dense et omniprésente dans la vallée. Le Génal, “une pépinière de forêts”, principalement une suberaie de chênes liège (Quercus suber), au feuillage persistant qui offre un paysage d’éternel printemps, et une châtaigneraie (Castanea sativa), au spectaculaire feuillage doré en automne (Forêt de cuivre). D’autres parcelles sont occupées par les pins parasol (Pinus pinea), chênes verts (Quercus rotundifolia) et chênes faginés (Quercus faginea). Sierra Bermeja est couverte de boisements naturels de pinsapos (Abies pinsapo) et de pins maritimes (Pinus pinaster). Quant aux rives du Génal, elles sont bordées de ripisylve; et les terres basses couvertes d’oliviers sauvages. Sans oublier les vergers d’oliviers, amandiers, orangers, cerisiers et autres fruitiers qui nous offrent le meilleur de la nature. Cette richesse trouve écho dans le nom donné par les arabes à la vallée, « Haraval », le jardin. 

Le ciel est parcouru par les vautours fauves (Gyps fulvus), et sur la végétation, abonde le petit peuple des insectes.

La vallée du Genal est méconnue et peu arpentée… On y respire la ruralité et la tradition, c’est le territoire authentique par excellence. Laissez-vous tenter par l’aventure.

Expériences pour découvrir le Genal

Circuito de ecoturismo

El Bosque, dentro y fuera

Circuito de ecoturismo

Las estaciones en el Valle del Genal

Circuito de ecoturismo

El Bosque de Cobre

 Trois excursions au départ de Benarrabá

Senderismo guiado

Genalguacil, el pueblo museo

Senderismo guiado

Montes de Benarrabá y Pasarelas del Genal

Senderismo guiado

Paseo para seniors y familias

 Plus d’activités près de Ronda

Circuito de senderismo

Trek Serranía de Ronda / Sierra de Las Nieves