Rochers et falaises en Andalousie (écosystèmes rupicoles)

Puissance de la nature pétrifiée – accès limités et vie sauvage remarquable.

L’Andalousie est une région montagneuse, où abondent les chaînes de montagnes calcaires. Nombreux sont les reliefs escarpés et accidentés. Vous trouverez sans difficulté des grands rochers, des falaises et des canyons.

La verticalité de l’environnement et l’absence de sols rendent difficile l’établissement de végétation entre les rochers. Ces habitats sont en réalité assez variés en fonction de la géologie de la roche mère (calcaire, dolomite, siliceuse) et des ressources hydriques disponibles (orientation, ombre, filtration de l’eau). La végétation méditerranéenne rupicole est ainsi diversifiée et accueille de nombreux endémiques de grande valeur pour la conservation. Selon leur écologie, les plantes des falaises à proprement parler (rupicoles) se distinguent des espèces qui poussent plutôt dans les éboulis à la base des falaises (saxicoles). De curieux bosquets de palmiers nains (Chamaerops humilis) et d’oliviers sauvages (Olea europaea sylvestris) pendent littéralement à certaines falaises.

L’inaccessibilité des falaises offre une situation idéale pour la nidification des grands rapaces: vautour fauve (Gyps fulvus), aigle royal (Aquila chrysaetos), aigle de Bonelli (Aquila fasciata) et gypaète barbu (Gypaetus barbatus). Elles abritent également des passereaux spécialisés comme les merles de roche (Monticola spp), le traquet rieur (Oenanthe leucura), le rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) et l’hirondelle des rochers (Ptyonoprogne rupestris). Il est intéressant de remarquer que nombreux oiseaux réputés urbains proviennent de ces environnements rupicoles, tels que le faucon crécerellette (Falco naumanni) et l’hirondelle des fenêtres (Delichon urbicum).

Rochers et falaises en Andalousie: Peñón del Berrueco

Les falaises abruptes sont nombreuses dans les massifs montagneux jeunes et calcaires d’Andalousie, ici le spectaculaire Peñón del Berrueco.

palmiers nains (Chamaerops humilis) géants

Les falaises du Monument Naturel de la rivière Guadiaro abritent de véritables jardins naturels suspendus de palmiers nains (Chamaerops humilis) et d’oliviers sauvages (Olea europaea sylvestris).

bouquetin d'Espagne (Capra pyrenaica)

Le bouquetin d’Espagne (Capra pyrenaica) est un mammifère extraordinairement agile et à l’aise sur les parois des rochers et falaises en Andalousie.

 SIerra Nevada, lagunes permamentes ('borregiles').

La haute montagne méditerranéenne de Sierra Nevada et ses célèbres lagunes permamentes (‘borregiles’).

Le bouquetin d’Espagne (Capra pyrenaica) est le roi des montagnes, se déplaçant avec une grande agilité comme aucun autre mammifère.

Les grottes sont nombreuses dans les environnements karstiques et abritent de grandes populations de chauves-souris ainsi que des invertébrés limités aux milieux souterrains (hypogés).

Les reptiles sont également très abondants dans les zones pierreuses où ils profitent de refuges parfaites entre les pierres. L’Andalousie est un point chaud de biodiversité pour ce groupe animal en Europe.

L’un de mes plus beaux souvenirs est de contempler une énorme bande de plus de 1.000 craves à bec rouge dans les montagnes de Baza.

Florent Prunier

G3-Guides

Un nid typique de vautour fauve (Gyps fulvus)

Localisé sur une corniche étroite à mi hauteur d’une haute falaise calcaire, probablement au niveau d’ancienne galerie ou grotte du modelé karstique ; formé par une grande et grossière accumulation de branchettes à même le sol et seulement protégé par le surplomb ; les parois rocheuses tachées de guano blanc, les alentours du nids enherbés de plantes nitrophiles. L’adulte veille sur le poussin pour assurer la thermorégulation, autant les chaleurs de la mi journée que le froid nocturne.

L’Andalousie est une région montagneuse, où abondent les chaînes de montagnes calcaires. Nombreux sont les reliefs escarpés et accidentés. Vous trouverez sans difficulté des grands rochers, des falaises et des canyons.

La verticalité de l’environnement et l’absence de sols rendent difficile l’établissement de végétation entre les rochers. Ces habitats sont en réalité assez variés en fonction de la géologie de la roche mère (calcaire, dolomite, siliceuse) et des ressources hydriques disponibles (orientation, ombre, filtration de l’eau). La végétation méditerranéenne est ainsi diversifiée et accueille de nombreux endémiques de grande valeur pour la conservation. Selon leur écologie, les plantes des falaises à proprement parler (rupicoles) se distinguent des espèces qui poussent plutôt dans les éboulis à la base des falaises (saxicoles). De curieux bosquets de palmiers nains (Chamaerops humilis) et d’oliviers sauvages (Olea europaea sylvestris) pendent littéralement à certaines falaises.

L’inaccessibilité des falaises offre une situation idéale pour la nidification des grands rapaces: vautour fauve (Gyps fulvus), aigle royal (Aquila chrysaetos), aigle de Bonelli (Aquila fasciata) et gypaète barbu (Gypaetus barbatus). Elles abritent également des passereaux spécialisés comme les merles de roche (Monticola spp), le traquet rieur (Oenanthe leucura), le rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) et l’hirondelle des rochers (Ptyonoprogne rupestris). Il est intéressant de remarquer que nombreux oiseaux réputés urbains proviennent de ces environnements rupicoles, tels que le faucon crécerellette (Falco naumanni) et l’hirondelle des fenêtres (Delichon urbicum).

. Photo: Enrique Calzado Rivillas.

Le bouquetin d’Espagne (Capra pyrenaica) est le roi des montagnes, se déplaçant avec une grande agilité comme aucun autre mammifère.

Les grottes sont nombreuses dans les environnements karstiques et abritent de grandes populations de chauves-souris ainsi que des invertébrés limités aux milieux souterrains (hypogés).

Les reptiles sont également très abondants dans les zones pierreuses où ils profitent de refuges parfaites entre les pierres. L’Andalousie est un point chaud de biodiversité pour ce groupe animal en Europe.