Papillons, libellules et autres insectes

 

Guide nature spécialisé
Guide nature spécialisé

Parcs naturels

Ronda / Alcornocales / Détroit Gibraltar / Sierra de las Nieves

Saisons

Avril / Mai

À la carte

7 jours d’observations

– curieux de nature et familles

– Nombreux espaces naturels

– Loupes binoculaires et microscopes

Région

Espagne / Andalousie

Rendez vous

Séville / Málaga / Ronda

Service spécialisé

Petits groupes

L’Andalousie, hotspot de biodiversité en Europe bien connu, nous attire souvent pour ses oiseaux, ou bien pour son histoire et ses monuments. Mais sa biodiversité est unique et tout comme le patrimoine culturel historique est marqué par l’influence de la culture mauresque, la biodiversité est particulièrement riche en partie grâce aux influences si diverses qui se rencontrent sur ce territoire, entre mer Méditerranée et océan Atlantique, entre Europe et Afrique, entre mer et montagnes. La diversité de plantes est la plus importante d’Europe, et les insectes comme tous les groupes faunistiques, présentent une grande quantité d’espèces dont un grand nombre d’endémismes  

En compagnie d’un guide entomologiste francophone spécialiste et résident en Andalousie depuis presque 20 ans, nous découvrirons la diversité d’insectes de tout type, mais particulièrement d’odonates, de papillons de jour et de nuit et d’orthoptères sur une grande variété d’habitats naturels très bien conservés sur cette partie du territoire andalou situé dans les provinces de Malaga et Cadiz.  

Les villages blancs typiques sont magnifiques et souvent surmontés de fortifications anciennes d’où les panoramas époustouflants nous amènent vers des forêts de chênes liège et de chênes verts bien conservées, des maquis et garrigues méditerranéennes, les rivières sauvages comme la rivière Hozgarganta ou rivière Génal, bordés d’excellentes ripisylves, des ruisseaux, des mares, des canyons « tropicaux » appelés « canuto », et laissent même parfois nos yeux se perdre sur les côtes africaines !!  

Nous effectuerons aussi des sorties nocturnes pour découvrir d’autres espèces actives la nuit. Les sorties nocturnes donnent toujours l’opportunité de pénétrer une nature moins connue, plus mystérieuse, en utilisant davantage d’autre sens, notamment l’ouïe et découvrir à l’aide de petites lampes les milles créatures qui nous entourent !  

La vallée du Génal, encore très sauvage, constitue un lieu paisible idéal pour se reposer. Découvrez ces recoins encore oubliés et pourtant fascinants de l’Andalousie, la plus grande biodiversité d’Europe et un extraordinaire patrimoine naturel et culturel !

 Programme du voyage nature

JOUR 1 | Transfert de l'aéroport - Benarrabá
Arrivée à l’aéroport de Malaga et transfert vers la vallée du Génal, notre lieu de résidence dans la province de Malaga durant les prochains jours. Ce lieu aux reliefs marqués est isolé et nous offre une grande tranquillité pour découvrir son importante biodiversité, un des hotspot de biodiversité ibérique, au cœur du canton de Ronda 

En chemin et en fonction des horaires de vol, nous pourrions nous arrêter aux bains romains de La Hedionda, un lieu historique et bucolique sur le ruisseau Manilva. Les propriétés curatives de ses eaux de source ont été connues de tout temps. D’ailleurs, il semblerait que Jules César s’y soit guéri d’un herpès. On peut y observer des espèces de libellules (odonates) aux vives couleurs comme l’Agrion de Graells (Ischnura graellsii), le Caloptéryx méditerranéen (Calopteryx haemorrhoidalis) ou le Trithemis kirbyi, espèce qui a récemment colonisé l’Europe et dont la première détection s’est précisément réalisée sur ce ruisseau. Les papillons volètent également alentour et ce site magique nous introduira dans le monde des insectes. Parmi les espèces que nous avons des chances d’observer, citons le Damier de la succise (Euphydryas aurinia) et l’Échancré (Libythea celtis)  

Avant d’arriver à destination, nous nous arrêterons sur le mirador de l’Afrique. Le panorama y est impressionnant et nous pourrons y admirer non seulement les sierras environnantes aux lithologies contrastées mais aussi la côte de la baie d’Algesiras, le rocher de Gibraltar et l’Afrique !  

Dîner et nuit dans un hôtel rural. 

JOUR 2 | Vallée du Génal
Au cours de cette journée, les panoramas étendus nous mènerons à la découverte d’un paysage rural où l’architecture reste marquée par la culture mauresque et s’intègre dans un paysage époustouflant ! Depuis le mirador de la vallée du Génal, nous apercevons la diversité des habitats que nous découvrirons au cours de cette journée : la rivière Génal, les prairies et maquis alentour (Prados de La Escribana) et les massifs forestiers. Ces derniers sont principalement représentés par des chênaies et châtaigneraies denses dont les activités traditionnelles les mettent en valeur, notamment l’exploitation du liège ou la récolte des châtaignes. L’humidité en provenance de l’océan Atlantique favorise le développement de ses forêts. La diversité de ces habitats permettra d’observer une grande diversité d’insectes : les odonates et autre faune d’invertébrés aquatiques au bord des cours d’eau et des mares, les lépidoptères (papillons), orthoptères (criquets et sauterelles), coléoptères floricoles entre autres nombreux insectes. Parmi les espèces que nous pourrions observer, nous chercherons spécialement les libellules, par exemple la Cordulie à corps fin (Oxygastra curtisii). Citons également la rarissime punaise aquatique Aphelocheirus murcius, limitée aux derniers cours d’eau préservés. Enfin nous aurons l’occasion d’observer des papillons de grande taille, tels le Flambé (Iphiclides podalirius) et le Nymphale de l’arbousier (Charaxes jasius), deux espèces au comportement atypique puisque leurs mâles forment des petites congrégations sur les sommets de colline. Nous pourrons nous rafraîchir en prenant un bain dans la vasque de La Escribana. Nous terminerons la journée par une excursion nocturne dans Benarrabá, pour y rechercher différents insectes nocturnes attirés par la lumière du village. 
JOUR 3 | La rivière Guadiaro
Nous emprunterons la route de Ronda, sur l’ancienne frontière historique entre chrétiens et maures nazaris. Les forteresses pour la défense y sont nombreuses et témoignent de cet ancien conflit qui a marqué autant l’histoire et les paysages andalous. Quelques balades nous permettront de visiter une belle diversité d’habitats de nouveau et donc de découvrir une grande richesse d’insectes et une biodiversité impressionnante en général.  Les prairies et les mares de Encinas Borrachas, la rivière Guadiaro à Jimera de Líbar nous permettra d’étudier plus en détail les odonates, les lépidoptères, les orthoptères, sur les prairies multicolores ou déjà un peu desséchées, les maquis et garrigues méditerranéennes, les mares temporaires, les forêts ou la rivière elle-même. Les rivières Génal et Hozgarganta (bassin versant du Guadiaro) sont réputées pour être les derniers cours d’eau sauvages d’Andalousie et celles dont la biodiversité aquatique est la mieux conservée. Parmi les espèces recherchées, quelques espèces remarquables telles que le fourmilion géant Palpares libelluloides ou l’ascalaphe bétique Libelloides baeticus nous intéressent particulièrement, mais l’observation d’espèces plus communes telles que le criquet Chorthippus apicalis ou le papillon Pyronia cecilia est un délice.  
JOUR 4 | Relevés de piégeage en forêt de chênes liège à Benarrabá
Aujourd’hui, au cours d’une longue balade à pied dans d’élégantes forêts de chênes liège de notre village de résidence, nous relèverons des pièges et observerons les insectes capturés, avec de nombreux coléoptères tels que des buprestes, des cérambycidés et des scarabées. Dans ces forêts à l’esthétique artistique, il sera possible d’observer à distance prudente deux guêpes intéressantes et de grande taille : le frelon d’Europe (Vespa crabo) et la scolie des jardins (Megascolia maculata), deux espèces bien inoffensives quand on les respecte. 

Nous visiterons le magnifique village blanc de Gaucín, et profiteront de cette journée pour découvrir dans notre laboratoire une collection entomologique et de photos d’insectes. 

En soirée, nous réaliserons un piégeage nocturne de Lépidoptères (papillons de nuit). 

JOUR 5 | Sierra de Las Nieves
Dans la Sierra de Las Nieves, une montagne calcaire de près de 2.000 m d’altitude prochainement déclarée parc national, se trouve le point culminant de la région. L’espèce reine est le sapin espagnol (Abies pinsapo), une relique végétale vestige de l’ère glaciale limitée aux plus hauts sommets d’Andalousie et qui a miraculeusement échappée à l’extinction. Nous visiterons l’une de ses meilleures populations et aurons l’occasion de découvrir des panoramas spectaculaires et surprenants. Les habitats d’altitudes sont dominés par de curieuses garrigues de buissons épineux en forme de coussins ou de hérissons, extrêmement rares dans les montagnes occidentales d’Andalousie. L’entomofaune est généralement peu connue. Authentique hotspot pour les lépidoptères avec plus de 60 espèces de papillons diurnes recensés, nous rechercherons spécialement le rare Argus de la sanguinaire (Eumedonia eumedon). Entre la vingtaine d’espèces d’orthoptères connus du parc, signalons la curieuse sauterelle endémique et arboricole Canariola quinonesi. 
JOUR 6 | Rivière Hozgarganta. Ruisseau de la Miel à Algésiras
Ces deux cours d’eau parmi les plus sauvages nous permettront de continuer l’étude des odonates, des papillons et des orthoptères présents sur la rivière, la ripisylve de grande qualité, les ruisseaux, et la forêt humide et feuillue. La grande humidité venant de l’Océan Atlantique s’élève rapidement contre les massifs montagneux côtiers du parc naturel de la forêt de chêne liège (PN de los Alcornocales) et se condensent dans des canyons qui ont conservés une végétation de type humide typique de climats tropicaux, avec une grande diversité de fougères, des rhododendrons avec l’espèce endémique Rhododendron ponticum sous espèce baeticum, et d’autres espèces végétales type laurier, vestige de l’ère tropicale… Parmi les espèces particulièrement intéressantes, nous espérons observer des libellules tels le Gomphe de Graslin (Gomphus graslinii), le Cordulégastre annelé (Cordulegaster boltonii algirica), et d’autres espèces terrestres, par exemple, la Mante africaine (Sphodromantis viridis) ou des criquets endémiques de très grande taille et aptères comme Acinipe hesperica ou Euryparyphes terrulentus. 

Nous passerons la nuit à Huerta Grande dans le village de Pelayo situé dans le détroit de Gibraltar.  

JOUR 7 | Huerta Grande, Punta Carnero (Algésiras). Río Verde à Istán
Huerta Grande et Punta Carnero dans le détroit de Gibraltar sont des sites littoraux de grande qualité, avec des maquis et garrigues divers. Face à l’Afrique, la magie de ce lieu entre Mer Méditerranée et Océan Atlantique, entre Europe et Afrique, entre mer et montagnes, ne laisse pas indifférents. C’est également le principal couloir de migrations d’Europe Occidental pour les rapaces et oiseaux en général, durant les migrations prénuptiales (mi-mars – début mai) et postnuptiales (mi-août – début octobre). Nous pourrions y admirer deux authentiques géants : un papillon, le Monarque (Danaus plexippus), et un criquet, Acanthacris ruficornis citrina, deux espèces d’origine tropicale, qui ont récemment colonisé la côte andalouse. 

En chemin vers Malaga, nous visiterons également le Rio Verde proche du très charmant village blanc d’Istán. Ses eaux aux couleurs intenses bordées d’une végétation exubérante nous inviteront à un petit bain au milieu de libellules et papillons divers.     

Notre guide vous laissera dans un hôtel proche de l’aéroport de Malaga, pour le départ le lendemain.  

JOUR 8 | Retour en France
En fonction des horaires de vol, vous pouvez avoir un peu de temps pour une visite culturelle du centre historique de Malaga. Vous vous rendrez en autonomie à l’aéroport, avec un bus spécial aéroport ou un taxi. 
l

INCLUS

  • Voyage d’observation de la faune en Andalousie. Groupe 5-8 participants.
  • Guide interprète de la nature. Accompagnement par un guide naturaliste français, entomologiste reconnu.
  • Demi-pension en chambre double.
  • N’inclut pas les vols aller-retour en avion

Voir conditions détaillées

Le Plus

Le plus « nature » . L’Andalousie, située au Sud de l’Espagne, possède la majeure biodiversité européenne.  Le plus « culture ». Villages blancs, fortifications et gastronomie locale.

Pourquoi voyager avec moi?

 

Ma passion est de partager mes connaissances sur la nature en générale et l’entomologie en particulier.

Florent Prunier

G3 Guides